Retour aux Fleurs ...Les_fleurs_de_Bach_%28liste_des_fleurs%29.html
Retour aux dessins ...Les_fleurs_de_Bach_%28Les_dessins%29.html
Pour ces moments que certaines personnes vivent où l’angoisse est si grande qu’elle semble insupportable.
Quand l’esprit ou le corps se sent comme s’il était arrivé à l’extrême limite de son endurance et qu’il doit maintenant se rendre. Quand il semble ne rien rester d’autre à envisager que la destruction et l’anéantissement. (Bach)
«Il n’y a rien de plus facile à dire ni de plus difficile 
à faire que de lâcher prise.»
Santokahttp://www.evene.fr/celebre/biographie/santoka-5235.phpshapeimage_5_link_0
 Retour de l’équilibre :
Lâcher prise, cesser de lutter, pour permettre à quelque chose d’inattendu, auquel on n’avait pas pensé, survenir, comme si une petite lueur se rallumait au fond du tunnel. Trouver ou retrouver un sentiment d’être soutenu intérieurement.
Déséquilibre : 
Ce remède nous aide quand plus aucune issue ne s’offre à nous. Nous avons tout tenté, tout envisagé et il n’y a plus rien. Cette angoisse est très forte, la nuit noire de l’âme, le trou sans fond, un tunnel sans lueur… Pour des situations auxquelles il n’y a plus d’issue, et après s’être longuement débattu, réaliser qu’il n’y a plus rien à faire.
Par exemple, après une longue lutte pour guérir d’une maladie, nous réalisons qu’il n’y a pas de guérison possible. Un sportif de haut niveau qui se blesse avant la dernière compétition de sa carrière peut ressentir ce désespoir : il ne pourra jamais atteindre son rêve.
Nous nous sentons comme dans une impasse, coincés, même la mort n’est pas une solution. C’est fini. Nous réalisons que nous n’y arriverons jamais et cela nous angoisse profondément.
Sweet Chestnut
Chataîgnier