Clin d’œil sur
mes émotions
Retour au menu 
Clin d’œilLes_fleurs_de_Bach_%28clin_doeil%29.html

«C’est intolérable de voir tous ses défauts. Cela m’irrite au plus haut point. Je ne peux pas m’empêcher de lui faire remarquer mais il ne le prend pas très bien.»


«En un coup d’œil, j’ai tout de suite vu ce qui n’allait pas dans leur décoration. Ce mélange de couleurs, quelle faute de goût ! Je le leur ai dit d’ailleurs !»


«Quel abruti ! On voit tout de suite qu’il n’a pas été bien éduqué !»


«Ça se dit écolo, et ça roule en quatre-quatre ! Incohérent !»


«Venir en ville, c’est insupportable : toute cette circulation, l’incivisme des conducteurs, la pollution, les transports en commun inefficaces, et j’en passe...»


«Quand je lui ai fait remarquer ce qui n’allait pas, il s’est vexé et est parti. C’est pourtant pour son bien que je le lui dis !»


«Depuis que j’ai pris Beech, je vois toujours ce qui ne va pas, mais je l’exprime avec beaucoup plus de tact et de diplomatie. Et puis, tous les goûts sont dans la nature, et je l’accepte mieux.»

Souci excessif du bien-être d’autrui ...

Beech