Clin d’œil sur
mes émotions
Retour au menu 
Clin d’œilLes_fleurs_de_Bach_%28clin_doeil%29.html

«Je continuerai jusqu’au bout, même si je termine à genoux.»


«Avant d’aller dormir, je dois encore ranger et préparer tout pour demain. Je n’ai pas le choix.»


«C’est difficile, mais je continuerai à me battre jusqu’au bout. Il faut plus que cela pour m’abattre.»


«Après quelques heures de jardinage, j’ai déjà un peu mal partout, mais qu’importe, je m’arrêterai quand ce sera fini. Il faut que je termine aujourd’hui.»


«Je suis arrivée au bureau très tôt ce matin. J’ai beaucoup de travail à abattre. Je m’y suis mis tout de suite, traitant un dossier après l’autre. J’ai mangé un sandwich en continuant et je ne partirai d’ici que quand ce sera fini, quelle que soit l’heure.»


«Même malade, je continue. Il faut plus qu’une petite grippe pour me freiner. Seule une broncho-pneumonie et un séjour à l’hôpital m’ont obligé à m’arrêter. Mais dès que je suis rentré à la maison, c’était reparti ! En avant !»


«En plus de mon travail à temps plein, je m’occupe de mes enfants et de mes parents qui prennent de l’âge. C’est beaucoup et ce n’est pas facile mais je dois le faire. C’est mon devoir.»

Abattement - désespoir ...

Oak